Entretien avec: Eve Lassalle

1 juin 2017 - 08:10

Quand on présente Eve Lassalle, on peut parler de vendanges tardives pour un crû, oh combien excellent. Personnage incontournable du handball Anglo-Biarrot, présente de l'école de hand aux équipes seniors, cette pédagogue dans l'âme fédère les petits et les grands autour d'un même objectif; le plaisir du jeu et celui d'être ensemble.

Ta découverte du handball est assez particulière non ?
Mes premiers pas sur un terrain ont eu lieu à Biarritz à l'âge de 16 ans, après une discussion en soirée avec des copines. Jusque-là je ne savais même pas qu'il y avait des clubs de handball...

Une découverte tardive mais un engagement immédiat ?
Le Biarritz Olympique étant un petit club, il a fallu mettre la main à la pâte. L'année suivante, j'ai donné un coup de main à Mr Vincent Carrère à l'entrainement, ainsi qu'à l'arbitrage. Et depuis la sauce a pris...

Tu as connu la fameuse fusion avec Anglet ?
J'ai aussi vécu l'entente puis la fusion qui a été bénéfique pour tous... Ca n'a pas été facile mais les résultats sont bien là.

Ton cheval de bataille est quand même la formation et le coaching ?
Tout à fait, je suis titulaire du niveau 2 et je suis en train de valider le niveau 3. Je remercie d'ailleurs Tomy Marchis de son aide tout au long de mon parcours.
Je suis passée par toutes les équipes possibles, en fonction des besoins du club. Mais les jeunes ont toujours été ma priorité. Je n'ai pas d'objectif particulier, le handball est pour moi un loisir, je fais donc cela pour le plaisir. Les objectifs sont mis en place par le club et j'essaie de les respecter.

En plus du coaching, tu n'hésites pas à former les futurs entraîneurs du club ?
Oui, on commence avec l'Ecole de Hand et les -11 ans. Je dois souligner, pour cette année, un très bon investissement des jeunes entraineurs Corentin, Eneko, Tanguy, Thomas, Paloma et Sarah. Avec eux, nos jeunes joueurs ont bien évolué sportivement.

Professionnellement, tu es assez proche également des enfants ?
Je travaille depuis 16 ans à Bassussarry,  dans une école maternelle et primaire où je m'éclate. En plus, cela me permet de faire découvrir le handball à beaucoup de jeunes et ainsi, les ramener au club.
J'y ai rencontré un certain Mr David
Traore que je n'ai pas manqué de recruter. Il est actuellement préparateur physique de l'ABOHB.

Tu te retrouves en Finale Départementale avec les -11ans féminines, après une demi-finale mémorable. Un final éblouissant pour un parcours en Excellence ?
Si un match de handball était une partition de musique, les petites auraient récité leurs gammes sans aucune fausse note pour cette demi-finale retour. La finale c'est la récompense de leur travail depuis le début de la saison. Maintenant, il n'y a plus qu'à renouveler la partition face à Cambo. C'est sympa, tout le club est dernière nos filles et que dire des parents !!!

Commentaires