Pierre Bousquier nous quitte trop tôt

3 avril 2018 - 21:24

L'ABOHB partage la vive émotion occasionnée par la disparition brutale de Pierre BOUSQUIER à l'âge de 45 ans.

Grand serviteur du Biarritz Olympique rugby pro depuis une vingtaine d'années, nous n'oublierons pas qu'il a été un personnage incontournable du Handball local.

Formé avec son frère Guitou dans l'antre du handball bayonnais, il est remarqué pour ses valeurs de demi-centre et intègre, après le pôle de Talence, le centre de formation d'Oloron pour gravir tous les échelons du handball régional.
Après une carrière de joueur de haut niveau, il retrouve son frère et rejoint la section Handball du BO qui voit également arriver d'autres valeurs montantes, comme les frères LUC, Vincent CARRERE ou le gardien aux longs abattis, Mathias ROSANDIC.

Lorsque le regretté Steevens MARTIN, lui aussi trop tôt disparu, accède à la présidence du BO Handball, la fusion avec Anglet s'est très vite imposée, avec la complicité affirmée du directeur sportif angloy, Daniel FORTIS. Pierre BOUSQUIER sera une des chevilles ouvrières de cette Entente, saison 2002-2003, où les deux équipes seniors masculines jouent en Excellence Régionale. La saison suivante verra une fusion des deux groupes. Pierre jouera un rôle important de "grand frère " et de formateur auprès des jeunes.

"C'est le genre de personne qui fait que tu as envie de t'investir dans la vie d'un groupe et dans la vie d'un club."

Pendant deux saisons il sera la tête pensante de ce collectif ambitieux avant de "raccrocher" ses chaussures pour se consacrer entièrement à ses activités au sein du rugby pro, avec la compétence et la réussite qu'on connait.
Les personnes qui ont travaillé avec lui, confirment que son parcours de handballeur a guidé son parcours de Directeur Général du BOPB:
"C’est bien le poste de « demi centre » qui sera le guide de vie. Le physique puissant, la technique irréprochable et le mental de gagneur. C’est le meneur qui sert les autres pour le bien de l’équipe, celui qui possède une grande vision du jeu. Il doit transmettre sa motivation à ses coéquipiers, il doit insuffler la volonté d’arriver à atteindre l’objectif fixé tout en gardant beaucoup de lucidité."

Karyne Larcebeau, présidente de l'ABOHB, les membres du bureau, les bénévoles et les licenciés s'associent à la peine de son épouse et de ses deux filles.

Les obsèques seront célébrées ce mercredi 4 avril à 14h30 en l'église de Saint Martin à Biarritz

(photo Patrick Bernière)

Commentaires

ZARAUTZ / ABOHB - 19 AOÛT À 14H30

affiche.jpg

RÉGION NOUVELLE-AQUITAINE